Les STS prennent le web d’assaut

Je ne crois pas avoir eu l’occasion d’accueillir sur ce blog l’ouverture de l’Infusoir, le blog de Mélodie Faury hébergé sur Hypothèses qui propose une approche réflexive des sciences. Et voilà qu’en l’espace de quelques mois ce pied dans la porte a fait des émules.

D’abord, Mélodie a rejoint le Conseil scientifique d’Hypotheses.org (bienvenue !).

Ensuite, Igor Babou a déporté sur un blog une partie du site Science et société1, qu’il entretient avec ses collègues du C2So (ENS de Lyon) notamment. Ce carnet de recherche « est ouvert à des contributions et des témoignages de chercheurs, de professionnels de la culture scientifique et technique, ou de membres d’associations engagées dans une pratique et des réflexions concernant le thème des relations entre sciences et société », et accueille également « des descriptions et des retours critiques sur le « champ STS » : revues, chercheurs, associations, musées et CCSTI, programmes scientifiques, etc. » C’est un blog collectif « ouvert à toute personne souhaitant exposer un retour réflexif sur une expérience dans ce domaine » — un peu comme ici, donc. Longue vie à Science et société | Points de vue !

Enfin, dans la foulée, Pierre Lagrange (Laboratoire Culture et communication, Centre Norbert Elias — Avignon) vient d’ouvrir son blog sur la plateforme voisine et amie « Culture visuelle ». L’homme est spécialiste de l’anthropologie de la « croyance » et des controverses sciences-parasciences, avec comme terrains d’étude l’ufologie, les conspirations ou l’Atlantide. On peut s’attendre à des échanges riches !

Tout ceci est revigorant, vous ne trouvez pas ?

  1. Le portail « Science et Société » présente les éléments pour une histoire des recherches du domaine Sciences, technologie et société (S.T.S), et des questions qui se sont dégagées autour des enjeux de communication à propos de sciences : vulgarisation, médias et musées, communication scientifique publique, publics, enseignement des sciences, réseaux et NTIC, édition, éthique, engagement des acteurs dans le débat public, etc. […] » []

Journée d’étude « Édition et diffusion des études de sciences » (ENS Lyon, 9 février 2011)

Pour rester dans les travaux du Cluster 14 « Enjeux et représentations des sciences, des technologies et de leurs usages » à Lyon, dont j’ai rendu compte du dernier ouvrage, je me fais l’écho d’une journée d’étude qui devrait intéresser les chercheurs en STS, en particulier ceux qui s’intéressent à l’édition et la diffusion de leurs travaux. Cette journée servira à présenter la collection créée aux Éditions des Archives Contemporaines (distribuée par Vrin) et dont on me dit qu’elle est dirigée par Dominique Pestre (information sous réserve, qui ne demande qu’à être confirmée ou infirmée).

Malheureusement le programme de la journée n’est pas disponible mais on connaît au moins le nom des intervenants :

  • Joëlle Le Marec (ENS de Lyon, Centre Norbert Élias – C2So, directrice de la collection « Enjeux et représentations des sciences, des technologies et de leurs usages »)
  • Gerardo Bautista (directeur des Éditions des Archives Contemporaines)
  • Dominique Vinck (Université Pierre Mendès-France de Grenoble, laboratoire PACTE, directeur de la Revue d’Anthropologie des Connaissances)
  • Yves Winkin (ENS de Lyon, Centre Norbert Élias – C2So, directeur de collection au Seuil)
  • Bernard Schiele (UQAM, laboratoire CIRST, directeur de plusieurs ouvrages chez Springer Editions)
  • Pierre Mounier (directeur adjoint du CLEO – Centre pour l’Édition Électronique Ouverte et membre du comité de rédaction de revues.org)
  • Dominique Cartelier (Université de Grenoble 3)
  • Igor Babou (ENS de Lyon, Centre Norbert Élias – C2So)

L’argument de la journée d’étude est le suivant :

Le domaine dit « Sciences Technologies et Société » (STS) qui a émergé en France à la fin des années 70, a généré une production éditoriale caractérisée par une tension entre la critique des sciences par les chercheurs, la vulgarisation et la production de connaissances académiques en sciences humaines et sociales sur les sciences constituées en objet. Ce dernier pôle, celui des études de sciences, développe l’édition et la diffusion de travaux proprement académiques, sous des formes éditoriales diverses, qui sont souvent nourries dans leur conception par les questions et des enjeux relatifs aux relations entre sciences et société. L’édition des études de sciences est donc une pratique des chercheurs engagés dans la diffusion de leurs travaux, et un nouvel objet repris dans l’exigence de questionnement qui habite ces études. Lors de cette journée, interviendront des acteurs de l’innovation éditoriale en sciences sociales, de la production et de la création éditoriale dans les études de sciences (nouvelle revue, collection éditoriale, portail de diffusion de la recherche, constitution d’une communauté internationale par l’édition), ainsi que des chercheurs développant des recherches sur l’édition à propos de sciences.

Tous les renseignements pratiques sont disponibles sur le site du C2SO.